1.Des finitions

Avant tout se présenter, si c’est possible. Je suis un plasticien qui raconte, c’est à partir, bien sûr, de ce que je vis et vois que viennent les différentes idées, images et textes qui me narrent. Le rendu du cheminement me semble la meilleure définition possible de mon travail. Il s’agit de créer/se créer/se récréer une collection d’univers variés : bestiaires en touffes, arbres divers, bavardages maladroits ou mouvements des pôles, et d’en rendre compte par tous les moyens d’expression que j’ai sous le coude main. Depuis que j’ai pu/je puis poser une pensée cohérente (2015 environ) écrite ou dessinée sur du papier et devant la caméra, je me délecte à tenter de définir l’espace qui m’est imparti pour inviter le spectateur à me rencontrer plus avant et partager un thé ou une balade. Depuis peu, les rencontres avec d’autres artistes ou acteurs créant du territoire de différents milieux, nourrissent/pourrissent mon imaginaire et me poussent à filmer ces échanges que j’espère fructueux et non précis (le résultat n’étant pas une fin en soi). Donner à voir et âme en jets.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *